Une Cérémonie de Clôture sous le signe du succès pour le Programme d’Appui au Sous-Secteur de l’Irrigation de Proximité (PASSIP)

21.01.2020

Le 28 novembre 2019, à Bamako, une cérémonie de clôture fut organisée avec tous les acteurs et forces vives du projet pour, non seulement faire le bilan de 8 années de collaboration sans faille, mais aussi se projeter vers l’avenir au regard des résultats atteints.

Depuis 2011, AFC-ECO et son équipe menait des activités de renforcement des capacités des acteurs intermédiaires de l’irrigation de proximité dans le cadre du Programme d’Appui au Sous-Secteur de l’Irrigation de Proximité (PASSIP). Ainsi la Direction Nationale du Génie Rural (DNGR) a été appuyée par AFC, en consortium avec Eco Consult, dans ses missions par :

  • L’élaboration d’une stratégie nationale de formation en Irrigation de Proximité (IP),
  • La déclinaison cette stratégie en un plan national de formation des acteurs intermédiaires en IP pour permettre la mise en œuvre du Programme National d’Irrigation de Proximité (PNIP),
  • La conception des curricula qui couvrent les besoins de formation des acteurs intermédiaires de l’IP,
  • la formation d’acteurs intermédiaires de l’IP.

Le dynamisme et l’engagement de tous bords a permis d’atteindre des résultats au-delà des objectifs fixés, tels que :

  • L’élaboration de 23 curricula (dont 244 modules), ainsi qu’un catalogue de présentation,
  • La formation de plus de 800 acteurs intermédiaires (services techniques, ONG, Bureaux d’études et autres),
  • L’institution d’une Commission Technique Nationale qui a dessiné les orientations et donné les bases techniques pour toutes les actions sur le terrain,
  • Le renforcement de 5 centres de formation existants (privés, étatiques et communautaires) au niveau technique et sur le plan organisationnel pour devenir des centres de formation de référence en IP,
  • La constitution et la formation de 5 équipes de concepteurs pour concevoir les curricula,
  • La mise en place d’un comité de validation nationale sous l’égide de la DNFP (Direction Nationale de la Formation Professionnelle).

Ces activités de renforcement des capacités ont ainsi contribué à donner un nouveau visage au développement rural au Mali en faisant de l’IP une réalité avec laquelle les services techniques, les ONG, les bureaux d’études et les producteurs sont devenus plus familiers.

La cérémonie en tant que telle a été précédée d’un atelier bilan au cours duquel chaque centre de formation de référence a été invité à exposer les avancées rencontrées et faire des propositions pour le futur. Sur ce dernier point, l’accent a été mis sur la visibilité, la communication et la question de l’appropriation des curricula. Des actions devront être entreprises pour maintenir le dynamisme du réseau mis en place entre les centres, renforcer le suivi post-formation et poursuivre des formations des acteurs intermédiaires. L’atelier bilan a en outre eu l’honneur de recevoir la visite du Pr. Mahamoudou Famanta, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, et anciennement directeur du Centre de Formation Continue IPR/IFRA de Katibougou.

Au cours de la cérémonie les discours de quelques personnalités, notamment le Directeur National du Génie Rural, M. Aghatam Ag Alhassane, le représentant du BMZ au Mali, M. Jan Meise, et le directeur du PASSIP, M. Jürgen Hoerner, ont été la preuve tangible de la satisfaction des bénéficiaires et des impacts positifs qu’a eu la composante 2. De nombreux mots de remerciements ont été prononcés entre autres par le représentant de la commission technique, M. Namory Keita, et par le représentant des Centres de formation de référence, Dr. Bah Napo. Cette cérémonie a été l’occasion de présenter publiquement le bilan des 8 années fructueuses de collaboration, et d’exposer également tous les outils pédagogiques élaborés (maquettes, flanellographes, boites à images, jeux, posters).

La remise officielle de curricula imprimés auprès des bénéficiaires a constitué la concrétisation de ce projet et a ainsi sonné certes la fin de longues années de collaboration dans l’élaboration des curricula, mais qui ne signifie pas pour autant l’arrêt des autres appuis actuels et futurs.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Marie-Laetitia Catta ()