Maroc_Centre d’excellence maroco-allemand pour l’agriculture

Le Centre d’excellence Maroc-allemand pour l’agriculture se fonde sur les objectifs du « Plan Maroc Vert » du gouvernement marocain qui vise à moderniser le secteur agricole, à augmenter les rendements, à établir des méthodes protégeant les ressources naturelles ainsi qu’à offrir une formation pour les professionnels. Afin d’améliorer la sécurité alimentaire, surtout la production efficace et durable des céréales, des pommes de terre, des plantes fourragères ainsi que la production de lait et de viande joue un rôle majeur.

Contexte:

Beaucoup d‘agriculteurs en Maroc ne peuvent pas réaliser leur potentiel de développement à cause de leurs connaissances insuffisantes en ce qui concerne les nouvelles techniques dans la production animale et végétale. En plus, le système marocain de la formation et consultation agricole n’est pas en état de fournir une formation orientée vers la pratique qui pourrait soutenir le procès de modernisation.

Objectif général:

Les exploitations et prestataires de services agricoles ont le savoir-faire d’utiliser les nouvelles technologies et les moyens de production modernes afin de réaliser une augmentation significative des rendements et du revenu qui est économique- et écologiquement pérenne.

Objectif spécifique du projet:

Le centre d’excellence offre aux professionnels agricoles (aussi après le financement par le BMEL) des services de conseil et de formation agricole d’une haute qualité et orientés vers la pratique sur le terrain.

Résultats attendus:

  1. Le centre d’excellence dispose d’une structure institutionnelle stable et durable (probablement sous forme d’un groupement d’intérêt public / GIP) et devient de plus en plus indépendant des fonds du BMEL grâce à ses propres revenus (provenant de sources publiques et privées).
  2. Le CECAMA offre des services comme des formations, des conseils et des démonstrations (adaptés aux besoins des groupes cibles et aux exigences à une agriculture durable) et s’en sert en même temps de synergies avec d’autres institutions de formation agricole.
  3. Le personnel marocain de le CECAMA dispose de capacités nécessaires afin de continuer et de développer indépendamment les activités du centre.

 

Les tâches principales à remplir par l’expert sont les suivantes :

  • Préparer des plans d’activités, contribuer au système de suivi technique et du suivi de l’impact ;
  • Appui à la préparation des plans d’intervention pour les plateformes de démonstration annuelles (planification, conception, réalisation, formations, coûts) ;
  • Participation au développement d’un concept pour l’agrément du Centre en tant qu’institution de formation et la création du GIP ;
  • Mise en œuvre des cours, des services de consultation ainsi que des démonstrations dans la production des céréales, pommes de terre, plantes fourragères, colza et appui à la production laitière
  • Développement des programmes et de modules individuels pour : La production céréalière ; La production de pomme de terre ; La production fourragère
  • Appui à la mise en place et évaluation du programme de formation
  • Développement de matériel de formation, de brochures et de manuels techniques
  • Appui à l’organisation de journées portes-ouvertes annuelles, de conférences de presse, de voyages d’étude et participation à des évènements et foires agricoles
  • Bonne communication interne et externe
  • Collaboration avec les partenaires économiques en production végétale et d’autres institutions
  • Etablir un réseau important du centre d’excellence avec les organisations, associations, institutions et universités dans le secteur agricole
  • Développement du centre comme plateforme pour des évènements spécifiques des partenaires privés
  • Préparation des conventions avec les agriculteurs et les firmes agricoles 
  • S&E / ateliers de suivi
  • Rédaction des Rapports comptes rendus
  • Appui à l’association CECAMA et à la nouvelle structure GIP
Qualifications: 

Profil de l’expert en agriculture

Le client, la GFA/BMEL, s'attend à ce que le soumissionnaire évalue et estime très soigneusement les besoins en personnel nécessaire pour accomplir les objectifs et les tâches de ce mandat. Le consultant doit disposer d’une équipe possédant une large connaissance locale et régionale à même d'accomplir efficacement les attributions de la consultation. La diversité des spécialistes de l’équipe doit tenir compte de la disposition, en nombre suffisant, d’experts ayant une connaissance de la langue française et du contexte marocain.

Le profil de l’expert en machinisme agricole et chef de mission adjoint est le suivant :

  • Niveau d’ingénieur agronome (ou équivalent), avec spécialisation en agriculture.
  • Expérience professionnelle (au moins 2 ans).
  • Premières connaissances spécifiques en agriculture marocaine.
  • Connaissances en animation des formations (au moins 2 ans).
  • Excellente connaissance des langues française et arabe.
  • Compétence interculturelle
  • Expériences avec les projets de la coopération internationale.

 

 

 

Start / Duration: 

Phase III: 01/2019 – 12/2020 avec une option de prolongation jusqu’à 12/2022;

Veuillez envoyer votre CV actuel à :